Selon une étude récente menée par la Fondation universitaire Unihorizonte de Bogota en Colombie, le Programme d’éducation pour la paix de la Fondation Prem Rawat aide les étudiants à s’épanouir.

A study shows Peace Education Program Benefits University Students by increasing awareness of inner resources to 97%Un nouveau rapport d’évaluation du Programme d’éducation pour la paix, réalisé par la Fondation universitaire Unihorizonte de Bogota, montre que 97 % des étudiants qui l’ont suivi ont pris conscience de leurs ressources intérieures et appris à les utiliser dans leur vie.

Cette étude indépendante démontre que le programme permet de « renforcer son appréciation du quotidien » et « donne les moyens d’effectuer des changements dans sa vie et dans ses relations avec les autres ».

Le Programme d’éducation pour la paix de la Fondation Prem Rawat est une série innovante d’ateliers qui offre aux participants l’occasion de porter son attention et réfléchir à son humanité et ses ressources intérieures, telles que la capacité de choisir, l’espoir ou la dignité. L’étude de Unihorizonte révèle que la quasi-totalité (97 %) des étudiants, à la fin de la formation, avaient conscience de leurs ressources intérieures, alors qu’ils n’étaient que 55 % à en être conscients au départ.

Chaque atelier comprend des extraits vidéo de conférences de Prem Rawat, le fondateur de TPRF, et des sujets qui s’y rapportent telles que la force intérieure, la conscience de soi et l’appréciation d’être en vie. Les ateliers comportent également des temps de réflexion, des échanges entre participants, des exercices pratiques ainsi que des articles à lire.

En annexe de l’étude, on trouve plusieurs témoignages d’étudiants et étudiantes qui soulignent la transformation que cette formation leur a apportée.

« Le programme a clairement montré que la paix n’est pas forcément en lien avec la guerre. Prem m’a appris qu’il y a une paix intérieure ; c’est ce que nous ressentons et pouvons transmettre avec nos valeurs et engagements. Grâce à ce programme, mon comportement envers moi-même et les autres a évolué de manière positive. »

« Les thèmes des ateliers m’ont invitée à réfléchir, à repenser la façon dont j’ai conduit ma vie pendant toutes mes années d’existence pour faire des changements et m’améliorer. »

En Colombie, le Programme d’éducation pour la paix fait partie de la démarche de réconciliation du gouvernement dans les écoles publiques des départements de l’Atlantico et Antioquia, ainsi que dans les centres pédagogiques pour la paix et la réconciliation.

Les résultats obtenus en Colombie sont en adéquation avec l’ensemble des études sur le Programme d’éducation pour la paix menées dans le monde, démontrant le succès de cette formation auprès de différents publics. À ce jour, plus de 200 000 personnes dans 70 pays l’ont suivie.

 

En Afrique du Sud, le Département du développement social de Johannesburg a reconnu ce programme comme l’un des services essentiels pour aider les gens à faire face à la crise de la Covid-19. Il a mené une étude qui a révélé que le programme avait aidé plus de 95 % des participants dans des foyers pour sans-abris, avec notamment une meilleure connaissance de soi, davantage de tolérance, d’amour, de paix intérieure, de plaisir et d’autonomie.

Selon une autre étude menée auprès de détenus incarcérés sur quatre continents, 89 % des participants en ont tiré profit : ils y ont gagné un sens accru de leurs responsabilités concernant leur passé, une envie de changer, de mieux gérer leur colère et d’éviter les conflits.

Une analyse menée auprès de divers groupes de participants dans plusieurs pays révèle qu’après avoir suivi ce programme, le nombre de personnes qui pensent que ressentir la paix dans sa vie est possible est passé de 42 % à près de 100 %.

Le Programme d’éducation pour la paix est l’un des outils mis en œuvre par TPRF pour faire progresser la dignité, la paix et la prospérité afin de répondre aux besoins humains fondamentaux.

Lire les études sur l’impact du Programme d’éducation pour la paix auprès d’étudiants et d’autres publics ici.

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail