Une étude sur le Programme d’éducation pour la paix montre les étonnants bienfaits qu’il apporte aux personnes incarcérées

Communiqué de presse, 27 octobre 2022

Une nouvelle étude robuste démontre que le Programme d’éducation pour la paix a des répercussions remarquables chez les détenus. Lire le résumé de l’étude ici, ou l’étude complète ici. Consulter l’ensemble des études sur le programme ici.

The Prison Education Foundation (FUNAP) supports the Peace Education Program workshops like this in São Paulo, Brazil.

Des détenues suivent un Programme d’éducation pour la paix au Brésil

Un grand nombre de changements positifs notables ressortent de cette étude exhaustive menée auprès de personnes incarcérées. Parmi eux, une diminution de l’anxiété, une présence à soi renforcée, une volonté de changer, une plus grande appréciation de la vie et davantage d’espoir.

Conduite par Ace Insights, institut indépendant de recherche de marchés, l’étude analyse l’impact de ce programme sur 5 276 détenus.es dans des établissements correctionnels au Brésil. Selon ce rapport, les résultats quantitatifs sont extrêmement robustes, dans la mesure où la quasi-totalité des participants (99,7 %) ont fait état de différentes retombées bénéfiques. L’étude en conclut que le Programme d’éducation pour la paix a un effet très appréciable sur presque tous les détenus.es.

Les résultats de l’étude ont été présentés le 25 octobre dernier à la Conférence annuelle de l’Association internationale des établissements correctionnels à Orlando, aux États-Unis, qui est l’une des plus importantes rencontres de professionnels et spécialistes des services correctionnels dans le monde. Ils sont de plus en plus nombreux à reconnaître la valeur du Programme d’éducation pour la paix en tant qu’outil capable d’amener des changements positifs, à la fois pour eux-mêmes et pour les personnes incarcérées dont ils ont la charge.

Des participantes à la conférence ICPA visitent le stand du Programme d’éducation pour la paix

Ce programme, traduit en 40 langues, a largement démontré sa pertinence interculturelle : 300 000 personnes dans 80 pays l’ont suivi, dont 100 000 personnes dans 775 établissements pénitentiaires.

En dix ateliers interactifs, il donne aux participants la possibilité d’avoir une réflexion sur leur propre humanité et d’accroître la présence à soi, ce qui favorise la résilience, l’empathie et un sentiment de bien-être. Basés sur plusieurs présentations vidéo de Prem Rawat, fondateur de TPRF, ces ateliers invitent à explorer les dix thèmes du Programme, à savoir : la paix, l’appréciation, la force intérieure, la conscience de soi, la dignité, le choix, l’espoir, la clarté, la compréhension et la plénitude.

Cette étude vient s’ajouter à un nombre croissant de données probantes sur les répercussions positives du Programme. D’autres études ont montré des effets similaires chez des détenus sur quatre continents, ainsi que chez des lycéens et des étudiants aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Nouvelle-Zélande et en Colombie.

« Cette nouvelle étude d’impact au Brésil confirme ce que nous avons constaté partout ailleurs : ce programme peut vraiment amener à une transformation personnelle, quelles que soient les circonstances, déclare Willow Baker, directrice du Programme d’éducation pour la paix. C’était un honneur de présenter l’étude et d’autres informations sur le Programme d’éducation pour la paix cette semaine à la conférence ICPA, et aussi de rencontrer autant de personnes qui s’impliquent pour apporter des améliorations dans l’univers carcéral. »

Les ateliers du Programme d’éducation pour la paix sont proposés en présentiel ou virtuellement, ou encore via des tablettes spécialement conçues pour une utilisation en prison par ViaPath et Edovo (disponibles uniquement aux États-Unis). La Fondation Prem Rawat (TPRF) met à disposition le matériel pédagogique gratuitement.

Pour la mise en œuvre du Programme dans les prisons brésiliennes, elle travaille avec la FUNAP, fondation publique dépendant du Secrétariat de l’administration pénitentiaire, qui aide à la réhabilitation et réinsertion des prisonniers par l’éducation, le travail, les projets culturels et une assistance juridique.

YouTube player

 

Le Programme d’éducation pour la paix est l’un des moyens par lesquels TPRF fait progresser la dignité, la paix et la prospérité en répondant aux besoins humains fondamentaux.

Ainsi, en Inde, au Népal et au Ghana, son Programme Food for People (des repas pour tous) a déjà servi plus de 4,7 millions de repas nutritifs aux enfants défavorisés et aux personnes âgées.

Et depuis que Prem Rawat a créé TPRF en 2001, la fondation a versé plus de 160 subventions à des ONG partenaires dans 40 pays, d’un montant total de 5,7 millions de dollars, destinées à venir en aide aux victimes de catastrophes naturelles, de la Covid-19 et autres détresses.

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Articles récents

Articles par catégorie

Guidestar et Charity Navigator attribuent à TPRF leurs meilleures notes en matière de transparence, de responsabilité financière et de leadership.

candid platinum transparency award 2024