Une étude indépendante du Programme d’éducation pour la paix montre un changement radical chez les sans-abris qui l’ont suivi.

This graph from the Peace Education Program evaluation shows more than 95 percent of participants benefited.Une évaluation indépendante du Programme d’éducation pour la paix par le Département du développement social de Johannesburg a relevé des bénéfices remarquables chez 95 % des participants dans les centres pour sans-abris. Lire l’étude complète ici.

En prenant connaissance des résultats exceptionnels du Programme d’éducation pour la paix, le Département du développement social de Johannesburg l’a déclaré d’utilité publique pour l’aide qu’il apporte aux personnes durant la pandémie de Covid-19. Une décision soutenue par les résultats d’une étude indépendante du Département qui montre le changement radical qu’il a opéré pour la majorité des participants dans leur système de valeurs, non plus articulé autour de la colère, de l’auto-apitoiement et d’une faible estime de soi, mais sur une meilleure conscience de qui ils sont, sur la tolérance, l’amour, une paix intérieure, un sentiment de bien-être et une plus grande autonomie.

L’étude portait sur des participants vivant dans des centres d’urgence pour sans-abris durant la crise de la Covid-19. Elle a conclu que le Programme d’éducation pour la paix pouvait être un outil précieux pour faire progresser la tolérance et la coexistence pacifique dans toute l’Afrique du Sud. Elle recommande de le mettre à disposition de toutes les couches de la société, en particulier dans les écoles publiques.

YouTube player

Le Programme a déjà été présenté avec d’excellents résultats dans différents établissements scolaires, pénitentiaires et autres institutions. L’étude recommande donc de tabler sur ce succès pour étendre le Programme à tout le pays en lui allouant des fonds et en mettant en place divers modes de partenariats.

Plusieurs participants font part de leur transformation personnelle suite à cette formation : « J’ai appris que je suis seul à pouvoir changer ma vie, et que je n’ai pas besoin de m’attarder sur les aspects négatifs de mon passé ni sur ce que je ne peux contrôler. » Ou encore : « Vous êtes un être humain et moi aussi. Vous avez le droit de vivre. Respectez mes droits tout comme je respecte les vôtres. Qui peut améliorer ce monde ? Nous. »

Données statistiques

• 95 % des participants interrogés ont trouvé la formation très bénéfique sur divers points qui peuvent se résumer ainsi : une meilleure conscience de qui ils sont, davantage de tolérance, d’amour, de paix intérieure, de bien-être et d’autonomie.
• La compréhension qu’il est possible de vivre en paix est passée de 30 % à plus de 85 %.
• La compréhension qu’ils ont des forces en eux qui peuvent les aider dans leur vie est passée de 40 % à 80 %.
• La prise en compte de leur dignité personnelle est passée de 50 % à 90 %.

Ces résultats reflètent les nombreuses données attestant du succès du Programme à travers le monde.

Peace Education Program facilitators are essential service providers in South Africa, helping during COVID-19Une étude récente menée sur quatre continents montre ainsi que 89 % des 604 participants incarcérés ont profondément évolué suite à ce Programme. Une évolution qui se traduit par une plus grande capacité à faire face à leur passé, une volonté de changer, d’éviter les conflits avec une meilleure gestion de leur colère. Une autre étude, portant sur 365 personnes ayant suivi cette formation dans des cadres les plus divers dans le monde, a révélé qu’après avoir suivi ce Programme, le pourcentage de ceux qui pensent qu’il est possible de ressentir la paix est passé de
42 % à près de 100 % des participants.

D’autres études seront publiées cette année sur les résultats obtenus dans d’autres contextes, y compris dans les écoles.

« J’adresse mes remerciements au Département du développement social de Johannesburg, ainsi qu’à tous les partenaires de la Fondation Prem Rawat grâce auxquels ce Programme pour le bien-être des êtres humains est offert à de plus en plus de gens, déclare Willow Baker, directrice du Programme d’éducation pour la paix. Des évaluations comme celle-ci montrent à quel point cette remarquable série d’ateliers suscite l’espoir et mobilise les ressources intérieures de chacun, même dans des circonstances difficiles. »

Parolees are given food and supplieLes ateliers du Programme d’éducation pour la paix peuvent être proposés en présentiel, en ligne, ou sur des tablettes GTL et Edovo pour les détenus. La Fondation Prem Rawat fournit gratuitement l’ensemble du matériel pédagogique.

Le Programme d’éducation pour la paix est l’un des aspects du travail de TPRF pour faire avancer la dignité, la paix et la prospérité en répondant aux besoins fondamentaux de l’être humain.

Au cours de l’année 2020, TPRF a versé plus de 300 000 dollars à des projets d’aide aux victimes de la COVID-19 dans le monde. Elle a aussi participé à une aide alimentaire en direction de personnes défavorisées à Johannesburg et d’individus en liberté conditionnelle.

Lire toutes les études du Programme d’éducation pour la paix ici.

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Articles récents

Articles par catégorie