Réflexions du Dr Desai sur la Journée mondiale 2020 de la santé mentale

Le Dr Mitesh Desai (photo ci-dessus) soutient le Programme d’éducation pour la paix de la Fondation Prem Rawat (TPRF) qui aide les individus à trouver l’espoir en eux. Le Dr Desai expose ici son point de vue sur la Journée mondiale de la santé mentale et sur le bien-être personnel que prône Prem Rawat. Cet article, déjà publié sur sa page Linkedln, est reproduit ici avec son autorisation.

Comment s’investir davantage pour trouver ses ressources intérieures ?

« La santé mentale pour tous : plus d’investissements – un meilleur accès » : c’est le thème cette année de la Journée mondiale de la santé mentale, parrainée par l’Organisation mondiale de la santé, qui a été choisi par la Fédération mondiale de la santé mentale.

Partout dans le monde, l’accès aux services de santé mentale de qualité est insuffisant. Même dans un pays comme le Royaume-Uni, où le système de santé est considéré comme exemplaire, ce thème de la Journée mondiale de la santé mentale 2020 reste d’actualité.

En tant que médecin spécialisé en soins intensifs, je constate les conséquences sans précédent de la Covid-19 : ces professionnels de santé qui passent des heures, trempés de sueur, à suffoquer sous leur équipement de protection individuelle, et travaillent dans un environnement qui n’a plus rien de familier ; les amis et parents à qui l’on interdit d’être au chevet de leurs malades ou d’assister à leurs derniers moments ; les patients qui se débattent avec les symptômes d’un long Covid ; et ces mesures prises pour contenir la propagation de la maladie qui modifient complètement notre façon de vivre et mettent à mal nos activités professionnelles autant que notre bien-être… Alors que nous aurions besoin d’un meilleur accès aux services de santé mentale, nombre d’entre eux ont été fermés, et les inégalités de naguère n’ont fait qu’empirer. Autant d’ingrédients qui pourraient bien ébranler la cohésion de nos sociétés.

Le bien-être commencerait-il par moi ?

Alors que le thème de la Journée mondiale de la santé mentale porte cette année sur l’accroissement des ressources et un meilleur accès à tous les niveaux – gouvernemental, organisationnel, sociétal et local –, je me pose cette question : n’y a-t-il pas quelque chose de mieux à faire aussi sur le plan personnel ?

Dr Mitesh Desai (pictured on the far right) offers his perspective on Mental Health Day 2020

Nous sommes nombreux à faire plus attention à notre santé en veillant à la qualité de notre alimentation, en ayant une activité physique régulière, en prenant soin de notre sommeil. Mais faisons-nous attention à notre bien-être mental ? Le négligeons-nous, ou pire, considérons-nous que ça ne concerne que les gens faibles ? Malheureusement, ces conflits internes mais aussi la stigmatisation bien ancrée en soi qui entoure les maladies mentales, qu’elle soit consciente ou inconsciente, se manifestent souvent à l’extérieur, dans la sphère familiale, sur le lieu de travail ou dans les cercles sociaux, avec des conséquences qui sont souvent prises en compte trop tard.

J’ai repris ma pratique clinique en première ligne pour soutenir le dévouement extraordinaire des personnels de notre National Health Service (NHS – système de santé britannique) face à la pandémie de Covid-19. Et c’est dans les paroles de Prem Rawat, un être humain d’une grande sagesse et d’une véritable authenticité, que je me ressource pour mon bien-être personnel.

Le bien-être commence par vous. Le bien-être commence à l’intérieur de vous. On le cherche presque toujours à l’extérieur, mais quand on commence à regarder en soi, on prend conscience que l’on a tout ce qu’il nous faut. Le bien-être commence par cette compréhension.

« Ce que nous sommes profondément, nos fondements essentiels, sont constitués de choses merveilleuses. Ils sont faits d’amour, de compréhension, de compassion. Et lorsqu’on puise dans ces ressources, on crée un paradis pour soi. C’est le propre de l’être humain. »

– Prem Rawat –

“Life’s Essentials” avec Prem Rawat (les fondamentaux de la vie) apportent un réel espoir

Des podcasts dans lesquels Prem discute en toute simplicité et avec humour avec des animateurs télé ou radio, des étudiants, des responsables locaux, sur le fait de vivre sa vie avec conscience.

On World Mental Health Day, Prem Rawat's podcast is helping people discover inner wellbeing.

Qu’il s’agisse de thèmes comme surmonter le stress et la confusion, vivre un deuil, comprendre les répercussions de la violence, accepter les différences, qu’on aborde la tolérance ou encore l’importance de la compassion, ces conversations sont pleines d’humanité et de compréhension.

Prem propose des solutions pour le quotidien : l’antidote à la cupidité ou au sentiment de n’avoir jamais de chance, l’amitié véritable, les relations humaines et l’amour, et même la sagesse des enfants. Des thèmes qui nous aident à être en contact avec notre espoir intérieur.

Prem Rawat dit que nous sommes nés pour ressentir avec notre cœur et puiser dans notre clarté intérieure. Il appelle ça le “GPS de la vie”. Il parle de comprendre nos rêves de vie, et en fait d’avoir le bon rêve. S’il est une sagesse qui donne de l’espoir dans le monde d’aujourd’hui, c’est bien celle-ci !

En cette Journée mondiale de la santé mentale 2020, et alors que les gouvernements, les associations, les organismes et les collectivités envisagent d’investir davantage et de faciliter l’accès à d’autres niveaux, pourrions-nous à titre personnel décider d’investir davantage dans nos ressources intérieures afin d’améliorer notre bien-être ? Pour cela, vous pouvez écouter Life’s Essentials avec Prem Rawat (en anglais) sur Apple ou Spotify.

Le Dr Desai est médecin-conseil principal et directeur général de MD3 Consulting Limited, société de conseils en matière d’affaires médicales, d’accès au marché et d’expertise en communication médicale pour des entreprises de santé qui doivent apporter la preuve de la valeur de leurs produits ou de leurs services, puis communiquer pour le faire savoir.

Du fait de l’épidémie de Covid-19, le Dr Desai a repris, dès mars 2020, une pratique clinique pour soutenir les efforts considérables des équipes du NHS. Parallèlement à ses consultations, il travaille également comme spécialiste au sein du service de soins intensifs de l’hôpital public du Buckinghamshire, où il appuie le développement et l’évaluation des services de suivi post-soins intensifs, notamment les convalescents de la Covid-19.

 

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Articles récents

Articles par catégorie

Guidestar et Charity Navigator attribuent à TPRF leurs meilleures notes en matière de transparence, de responsabilité financière et de leadership.

candid platinum transparency award 2024