Qu’est-ce qu’on mange ? Entretien avec la chef de cuisine du centre FFP du Ghana

Joyce Dotse est chef cuisinière au centre Food for People* (FFP) d’Otinibi, au Ghana. Elle supervise une cuisine qui sert environ 500 repas par jour aux enfants et aux personnes âgées du village. Alex Wiredu, correspondant pour TPRF, l’a récemment rencontrée.

Où avez-vous travaillé avant d’intégrer le centre FFP ?

Je travaillais comme cuisinière au centre des femmes presbytériennes à Abokobi, un complexe qui accueille des conférences et des séminaires.

Quelles sont vos tâches quotidiennes au centre FFP ?

121123_Otinibi_FFP_c2_IMG_5671-20090110Chaque jour, j’établis le menu, je dresse la liste des achats pour la cuisine et je m’assure que nous disposons bien de tous les ingrédients dont nous allons avoir besoin. Je dois aussi superviser l’élaboration du repas et apporter mon aide.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

C’est quand on termine à temps. Et je suis très contente de voir les enfants et les personnes âgées manger avec bonheur et repartir rassasiés.

Qu’est-ce qui est le plus dur ?

Je suis stressée lorsque je dois préparer des plats de maïs comme le Kenkey et le Banku. Mais maintenant, c’est quelqu’un d’autre qui s’en occupe, alors je me sens mieux.

Y a-t-il un plat que vous aimez faire ?

Otinibi bean stewJ’adore cuisiner le ragoût de haricots, accompagné de gari (une pâte à base de manioc) et de plantain frit. C’est l’un des plats préférés des enfants et c’est un repas très équilibré. Les haricots apportent les protéines et les vitamines ; le gari, les hydrates de carbone, et le plantain, le fer et les hydrates de carbone.

Qu’avez-vous appris au centre FFP ?

À travailler en équipe et à mieux communiquer avec le reste du personnel. J’ai aussi appris des choses sur la santé et notamment sur l’hygiène personnelle. Également sur les règles de sécurité que nous appliquons dans la cuisine et dans tout le centre.

Récemment, des appartements neufs ont été construits pour le personnel du centre FFP. Votre nouveau logement vous plaît-il ?

Oh oui ! Il est plus grand que ceux que FFP louait pour son personnel. Chaque appartement a sa propre salle de bains, ce qui est vraiment confortable. Et il est plus facile d’arriver à l’heure au travail, parce qu’on loge juste à côté du centre. Avant, on habitait à Amahia, à 5 minutes en voiture et 25 minutes à pied. Maintenant, grâce à la Fondation et à son fondateur Prem Rawat, j’ai un peu plus de temps pour préparer les repas.

* Des repas pour tous.

   

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Articles récents

Articles par catégorie

Guidestar et Charity Navigator attribuent à TPRF leurs meilleures notes en matière de transparence, de responsabilité financière et de leadership.

candid platinum transparency award 2024