Bruce Keenan, le fondateur de l’Himalayan Children’s Charities (1) (HCC) au Népal, a envoyé ces lettres de collégiens qui ont visité récemment le centre Food for People* (FFP) à Tasarpu, dans le district de Dhading à 40 kilomètres de Katmandou. Pendant l’année scolaire, ces élèves vivent dans un orphelinat appelé Kushi Ghar (foyer heureux). Bruce soutient le programme FFP. Il est conseiller pour TPRF et a déjà fait l’objet d’un article sur le blog le 12 juillet 2012.

Laxmi :
J’étais ravie d’aller au centre Food for People, parce que c’est loin de la ville surpeuplée mais aussi parce que quand je viens ici, quelque chose en moi s’apaise. J’y suis déjà venue il y a deux ans, en 2010, et j’ai été vraiment étonnée de voir que tout était comme neuf. Rien n’avait changé, les lieux étaient bien rangés et tout propres, la cuisine impeccable, tout avait l’air parfait. En voyant les enfants et les anciens déjeuner, j’ai eu envie d’exprimer des remerciements envers tous ceux qui se sont réunis pour ouvrir un tel lieu. Si j’arrive à économiser assez d’argent, je voudrais créer une association plus tard, pour aider les gens démunis et éradiquer la pauvreté.
Il faudrait construire des centres FFP dans d’autres régions du Népal comme Humla, Jumla, Solukhumbu et dans d’autres villages isolés.

Manmaya, ma visite à Dhading :
Mon bonheur était immense quand j’ai appris, il y a une semaine, que Bruce allait nous emmener au centre FFP de Dhading. J’ai attendu avec impatience ce 6 octobre. Nous sommes partis à quinze vers 6 h 30 du matin et nous sommes arrivés à 9 h 15. Mon cœur a bondi de joie quand j’ai revu ce centre FFP pour la deuxième fois. Les lieux sont extrêmement calmes et agréables. J’aurais aimé y rester une semaine pour aider et apprendre des choses. Le centre a un potager magnifique et bien entretenu avec plein de légumes.
La cuisine était bien rangée, nette et propre. Je me suis promis de planter des légumes chez moi et de garder ma cuisine ainsi que la réserve aussi propres que celles du centre FFP.

Nari :
J’avais visité le centre FFP de Dhading il y a trois ans. J’étais toute contente quand on m’a dit qu’on y retournerait. Après un réveil à 5 heures du matin, le voyage de deux heures en voiture sur une route cahoteuse et sinueuse m’a paru ennuyeux. Mais m’éloigner de la ville surpeuplée, polluée, et des embouteillages m’a détendue et emplie de joie. On est arrivé à l’heure et j’ai commencé à parler avec les enfants qui venaient prendre leur repas.
Ensuite, nous sommes entrés dans le bâtiment, où neuf personnes travaillaient avec ardeur. Les enfants se sont assis par terre devant une télévision. On nous a emmenés voir la réserve et la cuisine. Je ne savais pas qu’on se couvrait les cheveux avant d’entrer dans ces endroits par mesure d’hygiène et pour que les cheveux ne tombent pas dans la nourriture. Puis on nous a servi du thé et des biscuits, et nous sommes allés voir une maison où loge le personnel du village. Comme tout le monde avait faim, nous sommes allés déjeuner. La nourriture était délicieuse malgré les grandes quantités qui sont cuisinées.

Khil :
Quand Dinesh m’a dit qu’on allait retourner au centre FFP à Dhading, j’ai pensé que ce serait une cuisine de cantine qui sert un certain type de repas à beaucoup de monde. Il y a de nombreuses cuisines dans la capitale. Mais quand je suis arrivé au centre, j’ai été émerveillé de voir qu’on servait un repas varié à autant d’enfants.

Food for People, appelée ici “la cantine des repas”, est un organisme créé par Prem Rawat et que gère la Premsagar Foundation Nepal. Son objectif principal est de servir chaque matin avant l’école, un repas sain aux écoliers pauvres. Chaque jour, neuf personnes servent un repas à environ trois à quatre-cents personnes. J’étais vraiment surpris de voir la cuisine si bien gérée et propre pour des gens si démunis. Cela m’a motivé et j’espère un jour faire un aussi beau travail auprès des pauvres et des personnes dans le besoin.

FFP est un premier pas au Népal. Nous devons nous unir pour aider nos frères et sœurs. On devrait ouvrir ce genre de cantine dans les zones rurales où les gens meurent de faim. Si nous nous unissons et travaillons ensemble, rien n’est impossible.

Enfin, c’est une chance pour moi de visiter cet endroit. J’ai très envie d’aider les gens. J’aimerais remercier ceux qui m’ont offert cette chance.

Photos avec l’aimable autorisation de Bruce Keenan et de Himalayan Children’s Charities.

   
(1) HCC est une association caritative de type 501(c)3 dédiée à l’éducation et au soutien des orphelins népalais et des enfants abandonnés.

* Des repas pour tous.
   

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail