TPRF s’associe à la Journée mondiale de l’eau

Un problème se pose à la communauté internationale : comment créer et entretenir des sources d’eau potable pour les millions d’individus qui n’ont pas accès à ce besoin essentiel ?

Quelques exemples :

Comme souvent après une catastrophe, les habitants des Philippines manquent d’eau potable depuis le passage du typhon Haiyan. En choisissant l’une des communautés les plus touchées, TPRF s’est associée au Rotary Club de Legazpi pour installer un système de filtration qui apportera une source permanente d’eau potable saine et pure aux 3 000 habitants du Barangay San José dans le district de Tacloban.

Water filtration systems for post-typhoon assistanceC’est un très bon exemple de ce qui peut être fait au niveau d’une communauté avec un peu de moyens apportés par des associations. Laisser l’initiative et la responsabilité aux habitants est un gage de succès. De petits pas qui, multipliés, peuvent faire de grandes choses.

C’est le cas dans le dernier centre Food for People* de TPRF, ouvert en mai 2012 à Otinibi, au Ghana, dans les faubourgs d’Accra où des centaines d’enfants et adultes en difficulté reçoivent des repas quotidiens depuis près de deux ans. L’assiduité scolaire a augmenté et la santé s’est améliorée, MAIS…

Il y avait un problème d’eau potable, car il n’y en avait pas vraiment dans ce village. Alexandre Wiredu, membre de l’équipe FFP, explique qu’il fallait en acheter à des camions citernes, « et on ne connaissait que rarement l’origine de cette eau, ce qui soulevait des doutes quant à sa pureté ». En plus d’être chère, cette eau n’était pas facile à trouver.

« On dit toujours que l’eau, c’est la vie, mais peut-on vraiment dire ça quand l’eau est inutilisable et dangereuse à boire ? » demande Alex. Alors, quelle est la solution ? Des sympathisants de TPRF ont donné de l’argent pour réaliser un forage près du centre FFP qui, à présent, fournit de l’eau propre en permanence. « On l’utilise pour la boire, pour préparer les repas, pour le ménage et l’arrosage des fleurs, précise Alex. Et ça crée une ambiance merveilleuse et sereine dans le centre. »

WWD Watertower

Une fois encore, les habitants ont identifié leur problème et organisé la solution. Des gens qui vivent loin d’eux et peuvent aider ont fourni les moyens.

Alors que l’eau potable est un acquis pour la plupart des gens en Amérique et en Europe, presque 800 millions de personnes n’en disposent pas, d’après les Nations unies, et
2,5 milliards n’ont pas les installations sanitaires minimales. L’Organisation mondiale de la santé souligne que 1,5 million de personnes meurent chaque année de maladies dues à l’eau..

Qui peut y remédier ? Chacun d’entre nous. Tous ceux qui ont le privilège de boire, se laver et cuisiner avec de l’eau potable. Chacun de ceux qui ont le souci et le respect des gens démunis.

Faire un don ici à TPRF ou à l’organisme de votre choix.

* Des repas pour tous.

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail