Compte rendu du Dr Arvind Singh

En juillet 2014 en Inde, des étudiants et des professeurs de la faculté Seva Sadan de l’université de Mumbai, qui forme les étudiants au métier de professeur, ont décidé de suivre les ateliers du Peace Education Program* (PEP) de TPRF. Une petite cérémonie a été organisée avant le démarrage des cours, lors de laquelle le Dr Sunita Magre, professeur associé et membre du sénat, attaché au département de l’éducation de l’université de Mumbai, a accueilli les participants et présenté ce nouveau programme. Sur les 71 étudiants que compte Seva Sadan, 65 s’y étaient inscrits, ainsi que 14 professeurs.

Rahki Dhingra, qui fait une thèse sur l’éducation pour la paix sous la direction du Dr Sunita Magre, s’est penchée sur la formation du PEP et a analysé son contenu en prenant constamment des notes, en participant aux discussions sur les thèmes abordés et en faisant part de ses observations. Le cursus du PEP, qui s’étend habituellement sur 10 semaines à raison d’un cours par semaine, s’est déroulé cette fois-ci sur 10 jours consécutifs, générant chaque jour un enthousiasme croissant chez les participants.

Pendant les moments de réflexion et de partage, l’ambiance était extraordinaire : les participants échangeaient avec passion leurs impressions et notamment, celle d’avoir gagné une sagesse qu’ils pourraient utiliser dans leur vie. Les étudiants comme les enseignants se voyaient assimiler chaque jour avec plus de clarté les sujets abordés. Malgré les embouteillages et les fortes pluies, tous ont assisté aux dix ateliers. Beaucoup arrivaient en avance et poursuivaient leurs conversations après les cours.

À l’issue des 10 séances, une séance supplémentaire a donné l’occasion aux étudiants d’exprimer par écrit leurs réflexions et leur compréhension de la paix. Ils ont décrit longuement comment celle-ci peut se manifester dans la vie de quelqu’un et comment on peut perdre tout lien avec elle. La veille de la remise des certificats de fin d’études, chacun a pu réaliser une illustration de la paix, qui serait montrée le lendemain.pep_seva_sadan_group

« C’était impressionnant de voir tous ces étudiants réunis pour un moment de paix », souligne l’un des professeurs qui a suivi le PEP, tandis qu’un autre confie qu’en plus de 16 ans d’enseignement, il n’avait jamais vu un tel enthousiasme chez des étudiants, au point de rester assis pendant des heures à explorer et commenter un sujet comme celui de la paix, sans manifester le moindre signe de fatigue.

Un grand nombre d’étudiants ont indiqué qu’ils avaient très envie, dès qu’ils seront enseignants, d’initier des formations du PEP. Ils trouvent qu’il est important de favoriser une culture de paix, afin que les jeunes, en grandissant, aient les moyens de faire face à toutes sortes de situations, même les plus difficiles.

Quant au Dr Beena Khemchandani, qui préside le conseil d’administration de la Recherche sur l’éducation à Seva Sadan, elle a recommandé le PEP à d’autres facultés de l’université de Mumbai. Fondée en 1966, Seva Sadan a la réputation d’être à la pointe en matière de formation d‘enseignants, et a été nommée meilleure faculté de l’Université de Mumbai.

pep_seva_sedan_book  * Programme d’éducation pour la paix.

 

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail