Voici la lettre d’un prisonnier du centre de détention de Buncombe à Asheville, en Caroline du Nord. La photo ci-dessous a été prise lors de sa première incarcération, c’est la seule dont nous disposons.

Je suis incarcéré au centre de détention de Buncombe County situé à Asheville en Caroline du Nord. Je participe actuellement au Programme d’éducation pour la paix et je souhaite remercier Prem Rawat pour son message d’espoir et de paix, mais aussi pour m’avoir fait comprendre que la paix véritable naît à l’intérieur de soi et que tu dois te connaître toi-même avant d’être en paix avec toi.

En tant qu’être humain, j’essaie de comprendre qui je suis. J’ai 25 ans, et pourtant, pour la première fois, j’ouvre mon cœur et mes yeux. Le PEP m’a beaucoup aidé et m’a donné des outils pour me connaître moi-même. Je comprends qu’il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour faire savoir qu’être en paix est possible.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous, en tant qu’êtres humains, on prend tant de choses pour acquises comme les levers et couchers du soleil, la beauté de la nature. Le monde va trop vite. Les gens devraient ralentir. Ils pensent qu’avoir beaucoup de biens matériels leur apportera la paix. J’ai passé la plupart des dix-huit derniers mois dans la rue. Je pensais être heureux parce que je n’avais pas de conflits en moi. Je pensais être en paix, mais je n’étais pas heureux car je voyais ce que je n’avais pas, et je le voulais.

Aujourd’hui, je me rends compte que la paix ne dépend pas de ce qu’on possède ou pas. Non, la paix c’est trouver cet équilibre en soi qui permet de mettre fin aux bagarres et conflits intérieurs. C’est à ce moment-là seulement que la paix véritable pourra émerger dans le monde.

Rivière d’automne

“Rivière d’automne”, Barbara Gibbs, photographe

 

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail