Jusqu’à la dernière miette…

Il existe une route – la seule reliant le Népal à l’Inde – qui serpente à travers les contreforts de l’Himalaya. En quittant cette route, vous arrivez au centre Food for People* (FFP) de Tasarpu, au Népal.

En ce premier matin frais, le site bourdonne comme une ruche. Les enfants arrivent de toutes parts et franchissent les derniers mètres vers le centre. Des filles et des garçons de tous âges viennent prendre un petit-déjeuner chaud, nourrissant et équilibré.

Voulez-vous savoir à quoi servent vos dons ?

Une image résume tout : celle d’une petite fille que j’ai vu entrer dans la salle à manger. La plupart des enfants arrivaient entourés d’amis ou de proches, mais cette fillette était toute seule.

Après le traditionnel passage par les lavabos puis dans la file d’attente pour être servie, elle s’est installée à l’écart pour manger. J’étais intriguée. Elle ne m’a pas remarquée mais j’ai assisté à la disparition de la petite montagne de nourriture qu’elle avait formée sur son plateau. Elle a tout mangé consciencieusement et a ensuite porté son plateau à la bouche pour en récupérer les dernières miettes. Voici la photo que j’ai prise :

cleaning the plate for every last grain

Zoom avant sur son jeans. Les trous ont été brodés avec du fil de coton rose. Chacun d’eux est un “je t’aime” de sa mère. Les vêtements de la petite fille sont un peu sales, probablement parce qu’après ce repas, elle doit aller travailler.

Durant le petit-déjeuner, je ne pouvais la quitter des yeux. On aurait dit qu’elle avait des responsabilités tant elle semblait sérieuse. Mais elle n’est pas restée, et au bout de quelques minutes, je l’ai regardée s’en aller, sachant qu’en cette matinée, elle repartait avec bien plus qu’un ventre plein.

Ce matin-là, elle est partie avec mon cœur.

Voilà le changement que vous avez apporté dans la vie de cette petite fille. Démultipliées, les retombées sont stupéfiantes. Breakfast at Tasarpu

Après le petit-déjeuner, le directeur m’a emmenée visiter l’école du quartier. Chaque classe est surchargée d’élèves avides d’apprendre. Et, chose impensable avant l’existence du centre FFP, les filles poursuivent leur scolarité au lycée.

Jusqu’à l’ouverture de FFP, les enfants n’avaient pas de quoi manger à la maison, ils devaient aller casser des pierres dans les champs ou laver les sols dans les hôtels. Le taux d’absentéisme à l’école était élevé. Aujourd’hui, 99 % des enfants sont scolarisés et voient l’avenir avec espoir.

Votre généreux soutien va permettre à l’école de construire quatre nouvelles salles de classe pour pouvoir accueillir un nombre croissant d’élèves.

Vos dons opèrent un changement profond dans la vie des gens.

Cette visite a été l’une des plus belles expériences de ma vie.

Juli Tasarpu Classroom

Photos de Juli Hammersley

 

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Articles récents

Articles par catégorie

Guidestar et Charity Navigator attribuent à TPRF leurs meilleures notes en matière de transparence, de responsabilité financière et de leadership.

candid platinum transparency award 2024