La Journée internationale de la paix a eu lieu il y a déjà plusieurs mois, le 21 septembre, mais nous sommes heureux de publier un nouveau récit de Michelle Cameron sur ce qui s’est passé ce jour-là dans l’université d’État de Californie avec un groupe de bénévoles enthousiastes.

La Journée de la paix, cette année, avait mis l’accent sur l’éducation à la paix, ce qui allait tout à fait dans le sens du Peace Education Program* de la Fondation Prem Rawat.

C’est pourquoi Victor Stephen Kamont, le président du tout nouveau “Club de la paix” à la California State University, Northridge (CSUN), a souhaité la présence de son club lors des manifestations organisées sur le campus.

Peace Day VolunteersNous avons eu peu de temps pour créer un prospectus et le distribuer sur le campus, notamment dans la résidence universitaire où l’événement devait se tenir.

Nous proposions des activités pour tous les âges.

À l’ombre d’un bel orme, devant le centre de loisirs de la résidence universitaire, on avait dressé des tables pour les plus jeunes qui souhaitaient faire des collages sur le thème de la Journée de la paix avec, à leur disposition : crayons, papier craft, colle, etc.

À côté, sous un auvent, les petits pouvaient regarder de courts dessins animés amusants mais profonds, sur la paix. À l’intérieur de la résidence, des boissons et des rafraîchissements arrivaient comme par magie, tandis que des vidéos sur la Journée de la paix – en direct de PeaceBeats.co.uk – défilaient en continu sur un grand écran.

Lorsque les activités ont été terminées, les jeunes et moins jeunes se sont assis en cercle pour partager leur sentiment sur la paix. « La paix, c’est dans votre cœur », a dit un enfant de quatre ans. La sagesse n’attend pas le nombre des années…

Victor Kamont devant l’Arbre de la paix

Victor Kamont devant l’Arbre de la paix

Ensuite, tout le monde a pu écrire son nom avec une phrase sur une feuille pour l’épingler sur “l’Arbre de la paix”, réalisé par une école primaire de Malibu et qui portait déjà les noms et les vœux de ces élèves. Voilà qui marque le début d’une nouvelle et belle tradition !

Vers 18 heures, tout le monde s’est rassemblé pour regarder une vidéo de 28 minutes réalisée pour la Journée de la paix et diffusée dans le monde entier. Cette vidéo montre la rencontre de deux des plus grands artisans de la paix, Jeremy Gilley, fondateur de Peace One Day, et Prem Rawat, fondateur de TPRF à l’origine du Peace Education Program (PEP). Vous pouvez voir cette vidéo sur la page d’accueil du site de TPRF.

Le calme s’est installé pendant leur conversation à bâtons rompus sur la paix dans le monde et la paix intérieure, l’attention du public était captée. Ensuite, une courte vidéo a présenté le PEP, donnant des informations sur ce programme qui allait commencer dans l’université. Une personne qui suit déjà un PEP dans une ville voisine a pris la parole pour faire part de son témoignage, et plusieurs personnes se sont inscrites au cours.

Dans la soirée, des morceaux de musique ont accompagné nos échanges sur l’importance de la paix pour chacun sur terre. Je pense que cette célébration de la paix a donné à tous un sentiment d’espoir et l’envie de recommencer l’année prochaine, en plus grand. Nous espérons que d’autres bonnes volontés viendront s’y associer et qu’on verra d’autres manifestations de ce type dans les universités à travers le monde.

À nous de les organiser !!!

* Programme d’éducation pour la paix.

Des membres du club CSUN et participants au PEP.

Des membres du club CSUN et participants au PEP.

 

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail