Des graines d’espoir : une nouvelle vidéo sur un programme d’alimentation durable

La Fondation Prem Rawat (TPRF), en collaboration avec d’anciens membres de gangs, soutient le projet “Seeds of Hope” (Semillas de Esperanza, graines d’espoir) dont l’objectif est de développer une alimentation durable en Équateur en procurant de la nourriture et des semences, ainsi qu’en créant des jardins familiaux. TPRF a débuté ce projet avec une subvention de 15 000 dollars, qui s’élève aujourd’hui à 40 000 dollars. Paul Murtha, le chef de projet, a réalisé cette vidéo pour montrer comment ce programme aide les gens à vivre dans la dignité durant la pandémie de Covid-19, et continuera à les aider ensuite.

YouTube player

La vidéo sera mise à jour au fur et à mesure de la réception des traductions.

Résumé du commentaire vidéo de Paul Murtha :

Le programme “Seeds of Hope”, parrainé par la Fondation Prem Rawat (TPRF), fournit une sécurité alimentaire dans la province d’Imbabura, en Équateur, fortement touchée par le Covid-19. Il est le résultat d’une collaboration entre le groupe Calle Paz y Respeto (« rue de la paix et du respect »), composé d’ex-membres de gangs du quartier d’Alpachaca, et TPRF. Nous savions qu’un grand nombre de familles, dans l’impossibilité de sortir pour aller travailler, s’étaient retrouvées sans nourriture. Avec les membres de Calle Paz y Respeto, nous avons commencé à distribuer des paniers de vivres de première nécessité.

À partir de là est née l’idée d’une solution plus durable avec la création de jardins familiaux et la distribution de semences.

Former gang members started the Seeds of Hope project

Les membres de Calle Paz y Respeto ont commencé à suivre les ateliers d’éducation pour la paix de Prem Rawat en 2012, et leur vie en a été transformée ; ils ont eu à cœur de relayer un message positif, « La paix est inévitable », et ont même signé un pacte de paix avec les membres d’autres gangs.

Ils ont ensuite créé une émission sur Radio Publico Ecuador dans laquelle, depuis dix-huit mois, ils racontent leur transformation. Ils animent également des programmes anti-drogue et anti-harcèlement dans les écoles ou lors de manifestations.

En 2018, à l’occasion de la Journée de la paix des Nations unies, TPRF les a invités à réaliser un clip vidéo de rap sur leur évolution. Celui-ci a été vu par des millions de personnes dans le monde.

A family enjoys their food delivery from the Seeds of Hope project

Il y a quatre mois, le programme “Seeds of Hope” a commencé à livrer des paniers de vivres de première nécessité à Alpachaca. Les membres de Calle Paz y Respeto connaissent bien leur quartier et les familles les plus vulnérables. Celles qui en bénéficient sont très reconnaissantes, et les jeunes sont heureux de pouvoir mettre en pratique ce message de paix.

Nous nous sommes récemment rendus à Quito pour distribuer des paniers à d’autres membres de gangs en difficulté du fait de la pandémie.

Puis nous sommes allés dans les zones rurales pour venir en aide à des familles particulièrement touchées, notamment des personnes âgées, malades ou handicapées.

Désireux d’offrir une sécurité alimentaire plus durable, nous avons offert des semences et des plants aux familles qui possédaient suffisamment d’espace pour les planter. Nous leur avons donné une formation sur la conservation des sols, l’utilisation de l’eau ainsi que des bases pour une alimentation nutritive et diversifiée, une bonne façon de renforcer ses défenses face au virus.

Dans ces familles, l’enthousiasme pour entretenir le jardin est fort, car ils savent l’importance d’une bonne nutrition. Nombreux sont ceux qui créent des jardins partagés et travaillent ensemble. Le programme a ainsi inspiré une solidarité entre voisins.

A beneficiary of Seeds of Hope harvests vegetables

Ils ont participé à des ateliers sur l’amélioration des sols et la culture agro-écologique. Le résultat, c’est qu’ils ont récolté une plus grande variété de fruits et légumes, et économisé de l’argent puisqu’ils n’achetaient pas de nourriture, tout en se protégeant de la pandémie en n’allant pas au marché.

Ils ont aussi retrouvé des recettes traditionnelles qui, avec l’alimentation industrielle, s’étaient perdues.

Pour nous remercier, les villageois nous ont invités à célébrer la générosité de Pacha Mama, notre Mère Nature.

Tous les membres de Calle Paz y Respeto se sont mis à promouvoir les jardins partagés dans leur quartier. Un des chefs du groupe, Cristofer, qui a un diplôme d’agronomie, conduit cette initiative porteuse.

Nous avons récemment mis en place la banque de graines avec le lancement officiel du projet.

Les graines ont suivi toute l’histoire de l’humanité. Ce sont des organismes vivants qui portent la mémoire de la merveilleuse évolution de la vie, de la floraison de Mère Nature.

La seule façon d’assurer la sécurité alimentaire passe par les graines originelles – des graines durables, puissantes, porteuses de matériel génétique. Un village ou quartier qui crée sa propre banque de graines ne dépendra plus jamais de l’extérieur puisqu’il dispose désormais de semences natives leur procurant une alimentation nutritive.

A beneficiary of Seeds of Hope harvests broccoli and other vegetables

De plus, en plantant des graines natives, on favorise la biodiversité qui nourrit les insectes, les oiseaux et les animaux, mais aussi redonne vie au sol et à l’environnement en général.

En préservant la biodiversité, on protège également les plantes médicinales et les variétés traditionnelles qui nous fournissent de nombreux produits indispensables au quotidien.

Il n’a pas été difficile de convaincre les bénéficiaires de ce programme de prendre en charge leur sécurité alimentaire – leur souveraineté – et de les former. Beaucoup m’ont dit qu’ils n’avaient jamais vu un tel engouement pour le retour à la terre, à Pacha Mama et à sa magie.

Et bien sûr, les jardins et les graines apportent du bien-être et de l’espoir. Dans cette pandémie, le projet a amélioré les relations dans les familles, mais aussi entre voisins et dans les quartiers. Les gens travaillent avec enthousiasme et une vraie motivation.

La vie est une merveille, et en respectant et en prenant soin de la création, on se rend compte que l’être humain lui aussi est merveilleux. En cultivant l’empathie envers le vivant sous toutes ses formes, on en apprend davantage sur soi-même.

Le dessein de créer et d’installer une banque de semences est source d’espoir ; ce projet élève les consciences, l’unité, l’indépendance, et même la souveraineté et la dignité. C’est une initiative pédagogique qui répond concrètement à la crise de la biodiversité et de la nutrition.

Merci à la Fondation Prem Rawat de soutenir ce programme important et durable.

Pour en savoir plus sur le travail effectué par la Fondation Prem Rawat pour aider les gens à affronter la pandémie, cliquer ici.

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Articles récents

Articles par catégorie

Guidestar et Charity Navigator attribuent à TPRF leurs meilleures notes en matière de transparence, de responsabilité financière et de leadership.