Ce qui unit les fondations Prem Rawat et Tutu : une interview avec Paul Bloomfield et Clive Conway

Le site PremRawat.com vient de publier un échange entre Paul Bloomfield (photo de gauche), relations publiques et communication pour la Fondation de Prem Rawat, et Clive Conway, président de la Fondation Tutu au Royaume-Uni. Deux personnes qui s’apprécient mutuellement.

Lire l’interview intégrale sur PremRawat.com ici.

Voici un extrait.

Paul Bloomfield. Clive a été d’une grande aide pour mettre sur pied la première collaboration entre la Fondation Tutu et la Fondation Prem Rawat (TPRF) en juin 2016. À la suite de la sortie du documentaire largement récompensé, Inside Peace, au Royaume Uni, nous avons organisé un forum au British Film Institute, avec Lord Tom McNally, président de la commission jeunesse sur la justice, Peter Clarke, inspecteur en chef des prisons britanniques et ancien chef de la section antiterroriste de New Scotland Yard, ainsi que d’autres hauts responsables de la justice pénale, de l’application de la loi et de l’éducation à la paix au Royaume-Uni et en Afrique du Sud. (Voir ci-dessous la vidéo.)

 

YouTube player

 

PremRawat.com. Créée en 2007, la Fondation Tutu au Royaume-Uni repose sur « l’Ubuntu », concept fondamental de la philosophie de réconciliation développée par Desmond Tutu depuis l’abolition de l’apartheid. Ubuntu est une pratique puissante. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Clive Conway. Desmond Tutu définit ainsi l’Ubuntu : « Je suis parce que tu es, et nous sommes tous interdépendants ». Nous avons grandi en nous croyant indépendants les uns des autres, mais c’est faux.

PremRawat.com. Effectivement. Prem parle aussi de trouver nos points communs plutôt que nos différences.

Clive Conway. La philosophie de Desmond et l’approche de Prem sont légèrement différentes mais tous deux ont fait beaucoup pour le monde. Prem parle de regarder en soi pour créer ensuite quelque chose de plus grand. La philosophie de Desmond met l’accent sur le “je” et le “toi” pour renforcer le lien entre deux personnes.

Paul Bloomfield. Ce que Clive vient de dire est très intéressant et montre que Prem et l’archevêque font un travail complémentaire avec les “tables rondes Ubuntu”. Le Programme d’éducation pour la paix de TPRF pourrait être l’outil qui permet aux participants de s’ouvrir et se détendre, de sorte que les échanges autour des tables rondes Ubuntu soient encore plus profonds. C’est ce que nous avons remarqué lors de certaines activités dans les prisons, notamment en Inde. (…)

La première rencontre entre Prem et Desmond Tutu a eu lieu dans un hôtel de Johannesburg. L’archevêque avait beaucoup voyagé à l’occasion du 20e anniversaire de l‘abolition de l’apartheid et il revenait tout juste d’Europe. Mais il se sentait découragé car, nous dit-il, la cupidité des Noirs a remplacé celle des Blancs. Ce à quoi Prem répondit : « Avec ma petite lumière et votre grande lumière, nous pouvons soulever le monde. Et oui,
c’est possible ! » Je n’oublierai jamais ces paroles.

 

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Articles récents

Articles par catégorie