Au Canada, les bénévoles frayent la voie à l’éducation pour la paix

Un article sur les activités liées au Programme d’éducation pour la paix au Canada et à la conférence sur la justice réparatrice en Alberta, rédigé conjointement par Annelies Bertsch de Colombie-Britannique, Marielle Comeau du Québec et Michel Klamph de l’Ontario, toutes trois bénévoles du Programme d’education pour la paix.

Un grand bonjour à toutes et à tous !

Le confinement de 2020 n’a pas été sans défis pour les bénévoles canadiens du Programme d’éducation pour la paix, avec sa transition vers des ateliers virtuels.

En 2020, plus de 37 000 personnes ont suivi les ateliers pour la paix dans le monde, en très légère augmentation par rapport à 2019 (36 000 participants). Le passage au virtuel comme l’adaptation à la nouvelle façon d’animer la formation se sont faits en douceur.

Malgré la pandémie, les bénévoles canadiennes ont continué à faire connaître le Programme d’éducation pour la paix en assistant à trois conférences spécialisées : en juillet, la conférence de l’Institut Inner Game ; en août celle sur l’offre éducative en prison ; et en septembre, la conférence américaine sur la probation et libération conditionnelle.

The Alberta Restorative Justice Conference featured The Prem Rawat Foundation's Peace Education Program.En novembre, nous avons toutes trois participé à la conférence virtuelle de l’Association albertaine pour la justice réparatrice. Cette conférence nationale réunissait des délégués de tout le pays, mais aussi du Brésil, de Nouvelle-Zélande et d’Allemagne. Le Programme d’éducation pour la paix avait son stand virtuel présentant des vidéos, des graphiques et des brochures sur le Programme. Nous avions également organisé un tirage au sort pour gagner des exemplaires du livre de Prem Rawat, Peace is Possible (la paix est possible)

Notre présentation « Collaboration pour l’humanité » s’alignait sur le thème de la conférence et présentait la formation et ses différentes déclinaisons. À la suite de notre intervention, neuf personnes se sont inscrites pour participer au programme, qui sera animé en janvier 2021 par une équipe bien rodée, depuis la ville de Victoria en Colombie-Britannique.

C’est grâce à votre soutien que nous avons pu participer à ces conférences spécialisées depuis trois ans et approfondir ainsi des relations dans le secteur de la justice pénale, autant avec des bénévoles qu’avec des professionnels. Nous continuons à faire des propositions pour les conférences internationales de 2021 et 2022, ainsi qu’aux revues d’éducation, de politique pénitentiaire et de paix et bien-être. Trois domaines où le Programme d’éducation pour la paix est désormais reconnu comme une force constructive.

Pour 2021, nous vous souhaitons de voir de nouvelles portes s’ouvrir et de savourer des moments magiques.

 

FacebooktwitterredditpinterestlinkedinmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Articles récents

Articles par catégorie